Qu'est-ce que le yoga pour moi ?

Le yoga, des techniques, un état d’être

Le yoga moderne se définit de prime abord comme un ensemble de techniques (postures, mouvements, contrôles du souffle, concentration, méditation, relaxation, etc.) issues de traditions indiennes séculaires qui désignent généralement cette méthode sous le nom de hatha-yoga, « le yoga de l’effort ». Au fil des siècles, le hatha-yoga s’est continuellement diversifié et enrichi de nouvelles techniques, et s’est adapté à des environnements socio-culturels divers. Au moment de sa diffusion dans le monde occidental, au début du XXe siècle, il a intégré des éléments de la culture physique occidentale et s’est orienté plus particulièrement vers la recherche du bien-être et de la bonne santé. Ainsi est né le yoga moderne, aujourd’hui mondialisé, qui se décline en une multitude de styles et continue d’évoluer très rapidement sous des influences nombreuses et variées.

Dans la vision traditionnelle indienne, le yoga n’est pas seulement une pratique, c’est aussi et surtout l’état particulier auquel la pratique doit conduire. Cet état d’être se vit dans l’immobilité de la méditation. Il ne saurait y avoir de yoga authentique, fidèle à ses origines, sans une approche de la méditation. Toutes les techniques de yoga n’ont de sens que dans la mesure où elles contribuent à réaliser des conditions favorables à l’apparition de l’état de méditation. Alors seulement la pratique, quel qu’en soit le style, respecte « l’esprit du yoga ».

Une source continuelle de mieux-être

La pratique régulière des techniques de yoga est une source de bien-être physique et mental. Accompagnée d’autres éléments concourant à une vie saine (alimentation saine et mesurée, activités physiques et intellectuelles modérées, relations familiales, sociales et professionnelles paisibles et enrichissantes), elle permet de conserver la bonne santé et la joie de vivre. La recherche d’un mieux-être est généralement la première motivation du pratiquant débutant, et reste toujours un bienfait inestimable, même pour le pratiquant de longue date.

Une discipline

La pratique du yoga ne porte ses fruits que si elle est accomplie de façon régulière, durable, ininterrompue, avec détermination, justesse, zèle, respect. Pour un enseignant de yoga, c’est une discipline quotidienne, comparable à l’entraînement d’un sportif de haut niveau ou d’un musicien professionnel. Un enseignant de yoga se doit d’avoir une pratique personnelle, seule façon de cultiver et de conserver la maîtrise des techniques et leurs effets spécifiques : on n’enseigne pas ce que l’on sait, on enseigne ce que l’on est. L’enseignant doit être l’incarnation de ce qu’il transmet.

Une voie de connaissance de soi

Le yoga est une aventure intérieure. Bien que basé sur un travail corporel, il vise une transformation de l’esprit. Aussi importants et incontournables que soient l’ajustement postural et l’exactitude des mouvements, ils ne sont que l’aspect extérieur, visible, d’une pratique dont l’essentiel est le vécu intérieur, l’expérience intime ressentie à chaque instant. L’enseignant doit continuellement inviter les élèves à apprécier cette dimension intérieure.

Il en résulte un apaisement des activités habituelles de l’esprit, qui laisse émerger la conscience profonde. L’état de paix vécu dans la méditation efface les tensions mentales imprimées par les expériences de l’existence, plaisantes ou douloureuses, et conduit à une grande sérénité, une joie profonde, et une liberté intérieure sans cesse renouvelées.

Le yoga est une véritable voie de connaissance de soi, une connaissance éminemment personnelle : meilleure appréhension du schéma corporel, prise de conscience des mécanismes psychologiques personnels, et surtout approche de la nature profonde de l’être humain. Le yoga, au travers de l’expérience méditative, ouvre à la dimension spirituelle, en grande partie inaccessible à l’intellect et indicible, mais pouvant cependant être partagée collectivement dans les moments de méditation.

Une relation entre enseignant et enseignés

L’enseignement du yoga repose sur quelques valeurs simples. Du côté de l’enseignant : compétence, pédagogie, respect d’autrui, bienveillance, non-nuisance, honnêteté, respect de la discipline enseignée, fidélité à la formation reçue, “supervision” continue par un formateur plus qualifié. Du côté de l’enseigné : confiance, engagement dans les pratiques proposées, détermination, sincérité, respect de soi-même et d’autrui, régularité, ponctualité.

La pédagogie comprend l’adaptation à chaque pratiquant de techniques générales, plus ou moins normalisées. Le rôle de l’enseignant est de proposer à chacun, même dans un cours collectif, la variante appropriée, en fonction des facilités et des difficultés de la personne, dans le respect de son propre corps. La pédagogie doit être progressive et ajustée pour que chaque pratiquant puisse s’approprier les techniques qui lui sont bénéfiques et progresser à son rythme.

L’instrument pédagogique principal est la voix. Le professeur de yoga guide ses élèves principalement par la voix, en démontrant le moins possible mouvements et postures, de façon que les élèves découvrent par eux-mêmes comment les réaliser sans projeter une image. La voix doit être claire et audible. La parole doit être précise et compréhensible, limitée au strict nécessaire, et laisser de la place au silence. Le ton doit être engageant et bienveillant. Le rythme doit s’adapter au vécu intérieur des pratiquants et en particulier suivre leur respiration. Les indications sont générales pour tout le groupe mais peuvent aussi être adressées à une personne en particulier en cas de besoin.

Un métier

L’enseignement du yoga est aussi une activité professionnelle, avec tous les aspects organisationnels, administratifs, légaux et financiers que cela implique. Il doit permettre à l’enseignant de vivre décemment sans être une source d’enrichissement abusif. Le métier de professeur de yoga, généralement modestement rémunéré, tient davantage de la vocation et du sacerdoce que du « job cool et sympa ».

L’enseignant de yoga se doit d’ajuster ses tarifs pour offrir à tous la possibilité de pratiquer, quel que soit le niveau de revenus.

Le sens de la vie

Le yoga ne se limite pas à une série d’exercices sur le tapis ou le coussin de méditation. Au-delà de la pratique elle-même, le yoga est une attitude dans la vie qui s’évalue à la qualité de la relation que l’enseignant ou le pratiquant de yoga entretient avec son environnement. Une pratique de yoga appropriée a pour effet des rapports au monde et aux autres justes, harmonieux, attentifs et bienveillants. Le yoga possède une dimension éthique que le pratiquant et encore plus l’enseignant se doivent de respecter rigoureusement.

L’engagement sur la voie du yoga donne un sens à la vie. A l’opposé du matérialisme qui accable le monde moderne en proposant pour seuls buts de l’existence l’accumulation de biens matériels et la poursuite de plaisirs éphémères, le yoga révèle la vraie richesse de l’être humain, dissimulée en lui-même, source d’un bonheur inégalable. Pour l’enseignant de yoga, sa pratique personnelle et son enseignement structurent et déterminent toute son existence : non pas le yoga dans la vie, mais la vie dans le yoga.